Categorieën
Daily Délie

Daily Délie LXV

Continuant toy, le bien de mon mal,
A t’exercer, comme mal de mon bien:
J’ay observé pour veoir, ou bien, ou mal,
Si mon service en toy militoit bien.
  Mais bien congneus appertement combien
Mal j’adorois tes premieres faveurs.
Car, savourant le jus de tes saveurs
Plus doulx asses, que Succre de Madere,
Je creuz, & croy encor tes deffameurs,
ant me tient sien l’espoir, qui trop m’ádhere.

 

Geef een reactie